Des gouts et des couleurs...

Livres, Musique, Ciné, DVD, Expo... Mes coups de coeur et mes coups de gueule !!!

04 avril 2009

"A Woman A Man Walked By"

Eblouissant



Pour "A Woman A Man Walked By", PJ Harvey a souhaité partager à 50/50 une nouvelle expérience musicale. Il faut croire que "Dance Hall At Louse Point", enregistré en 1996 avec John Parish, l'avait laissée béate d'admiration devant ce super musicien-producteur connu pour avoir notamment travaillé avec Tracy Chapman et Eels. Elle s'est donc de nouveau rapprochée de lui pour bosser sur une série de nouveaux titres, d'abord à domicile, puis dans un studio de Bristol, où des musiciens ont rejoint le duo ravageur.
 
41XlBLCDBvLC'est la batterie qui possède la lourde tâche d'ouvrir cette oeuvre, vite rejointe par des guitares électriques qui préfèrent jouer sur la lourdeur d'une atmosphère plutôt que de tenter de déchirer directement l'ambiance avec des riffs trop appuyés ("Black Hearted Love"). Polly Jean Harvey se transforme ensuite en furie sur "Sixteen, Fifteen, Fourteen", dans une ambiance quasi acoustique entraînante. La diversité de ces 10 créations vient également de la douce folie de la chanteuse, qui laisse transparaître son côté 'sorcière folle' sur "Leaving California", où elle n'hésite pas à monter dans les aigus, sans que l'auditeur sache vraiment s'il apprécie ou non ce dérapage tout de même contrôlé. Plus loin, flûte, guitares et autres instruments se réunissent pour ce que l'on pourrait appeler un joyeux festival fourre-tout. Original, parfois onirique, ce second fruit de la collaboration du duo est plus mûr que le premier, donc forcément délicieux.

Posté par va33 à 21:20 - Musique - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

    A Woman A Man Walked By is fantastic. You have the guitar stompers "Blacked Hearted Love", the frenzied "16,15,14" and "The Chair", the piano laden ethereal tracks "The Soldier" and "Leaving California" and the achingly beautiful "April" and "Passionless Pointless". Each song takes from a section of PJ's career while maintaining a new identity (grungy banjo!). For those waiting for screaming madness I highly recommend "Pig Will Not" and the title track for maximum impact but there's no poor track on the album. Well done PJ and John.

    Posté par S, 05 avril 2009 à 13:29

Poster un commentaire